Another Presentation on Stress

Thank you Service Canada for this opportunity to talk to your employees from Halifax to Vancouver! We were pleased to present our talk “Protect Your Brain From a Stressful Life” and help you guys better understand and cope with the nature of stress! Thank you Dre Mélanie Lamarre, psychologist  for your fascinating talk! Lets go back to the office to work on more ideas on general public presentation on stress. Stay Tuned!

20180614_150633

More info about our conferences : here .

Click  here to find out how to join us.

Advertisements

ADHD does not exist?

Million dollars question!

That’s actually Richard Saul ‘s statement.

I cant say I agree with everything he says, but it might be an opportunity to question ourselves….   no?

Dr Saul writes ” Every day my colleagues and I see more and more people coming in claiming they have trouble paying attention at school or work and diagnosing themselves with ADHD.    And why shouldn’t they?    If someone finds it difficult to pay attention or feels somewhat hyperactive, attention-deficit/hyperactivity disorder has those symptoms right there in its name. It’s an easy catchall phrase that saves time for doctors to boot. But can we really lump all these people together? What if there are other things causing people to feel distracted? ”

It would be VERY hard to prove ADHD does not exist.

Thankfully, as a neuropsychologist, my job is to try to understand WHY patients report feeling distracted or forgetful.  I dont have to debate if ADHD exists or not. My job is to take on a quest to find the nature of the underlying problem, help the person see it and maybe accept it before we search for solutions.

Here is an illustration of a case :

Imagine Joe. Joe has born missing 1 toe on a foot. It really annoys him. He relates most of his difficulties to this missing toe : its hard for him to run errands, and to practice some sports, or to just go from point A to B. He feels a foot prosthesis would help him live a “normal” life.

Joe goes to see a Dr one day to inquire about solution for his missing toe.

After talking to the Dr and doing some exams, they discover Joe has severe knee problem. The missing toe is not actually affecting his locomotion, his knee is.

After they have identified the real nature of the problem, they are both able to address and fix the problem.

And a foot prosthesis would not have fixed the problem.

Thankfully, Joe and his Dr took the time to look for other possible explanations of the problem, so they were really able to fix it.

Does ADHD exist ?

I cant say it doesnt.

But I can say people come to my office for a reason.

So lets try to address these difficulties, beyond the diagnosis.

Assessment in Neuropsychology … so much more than IQ testing

“IQ” testing can be quite informative when trying to understand a child…

Still, the term “IQ” sometimes give me the chills…  Because using a score on a scale to define someone’s way of thinking is simply too reductionist!!

Intelligence is a theoretical concept that has a long history and deserves quite a lots of training to be understood – if only basically. Students who take my course PSYC 310 Intelligence (3 credits) at McGill University are introduced to facets and theories of intelligence. Still, administering and interpreting an IQ test takes much more than 4 months of training! See Attestation neuropsy for more details.

Most importantly, keep in mind that interpreting an IQ test and/or speculating about one’s IQ often wrongly assumes that all other functions are relatively well functioning….

Does the child has hearing difficulties (he can’t hear properly), or auditory integration difficulties (he struggles to process words of the teacher through the sounds of the class), or non-verbal difficulties, where he doesn’t understand jokes, mixed messages or prosody of language, Asperger syndrome , or some specific memory difficulties slowing his ability to recall the meaning of the words of a text..?

Then, is he able to pay Attention in class? Is he too smart and bored? Is he too anxious to pay attention – fearing, with or without reason that he might miss the bus? Is he very preoccupied by recent peer rejection? Is he confused by the constant change of routine? Has he eaten this morning? Could he be a visual learner/thinker who would benefit a different type of learning?

Let’s say he has attention difficulties.

What does that mean? Sustained attention? Divided attention? Selective attention? How would you qualify his attention when he is reading, compared to listening?

Have you noticed a significant struggle in his ability to read? Can he read regular words? Irregular words? Non words? Manipulate syllables? How is his grammar? Is he making attention mistakes while writing? Is he writing sloppy? Is it because of fine motor difficulties? Or maybe he thinks faster than he writes? Can he plan the writing sequence appropriately? Did he ever “memorized” the sound of each letter? Is he perceiving and integrating the letters well?

Etc. etc.

Once we have figured how the entry levels are functioning (i.e. verify that the vision, hearing, perceptual and attentional functions are well preserved) then we can venture in drawing conclusions about “higher level” cognitive skills, like reasoning and then speculate about intelligenceS.

But that is another can of worm. 🙂

To be continued…

 

 

 

DESCRIPTION détaillée et DURÉE des services

Le type et la durée des services varient d’une personne à l’autre.

Conséquemment, les services sont facturés à l’heure à raison de 160 $ / heure. Le coût total de l’évaluation et / ou du traitement varie donc selon la durée des soins. Voici cependant quelques approximations.

Dans la plupart des pratiques nord-américaines, une évaluation neuropsychologique typique varie entre 7 et 14 heures. Cela comprend le temps d’examiner les dossiers, d’interviewer le patient et sa famille, d’effectuer l’évaluation, de noter les résultats, de préparer un rapport final résumant les constatations et d’examiner ces constatations avec le patient / client et / ou la source de référence.

 

Durée des évaluations :

Adulte (incluant le TDAH chez l’adulte) 960 $ et plus

  • Entretien clinique. 2 heures. Arrivez tôt pour remplir les formulaires de consentement et préparez-vous à remplir des questionnaires après notre réunion. Mon but : j’essaie de vous connaître le mieux possible et le plus rapidement possible!
  • (Mini) évaluation neuropsychologique. 2 à 3 heures. Nous ferons des tests d’attention, de mémoire, de langage, de raisonnement, etc. Nous essayons de comprendre comment vous traitez l’information.
  • Correction des tests et des questionnaires. Interprétation des résultats. Rédaction. 1 heure à 4 heures. Je regarde tous les questionnaires, tests et symptômes rapportés et j’essaie de trouver des liens, des explications et des solutions. Ensuite, je prépare un résumé, un rapport complet, ou une lettre pour votre médecin (pour pharmacothérapie) – selon vos besoins.
  • Session de feedback. 1 heure. Je vous donne mes impressions et hypothèses sur le diagnostic, ou nous parlons du diagnostic.
    • Les discussions sur le diagnostic peuvent durer plus d’une heure. Il est souvent bénéfique pour le patient de prendre le temps d’intégrer toutes ces informations et prévoir une rencontre de suivi quelques semaines après l’évaluation.
    • Il est aussi possible de débuter une intervention après le diagnostic (evidenced based intervention for Adult with ADHD). La remédiation cognitive pour l’adulte avec le TDAH améliore le fonctionnement et l’humeur. Peut être utilisé avec ou sans pharmacothérapie.
    • La pharmacothérapie est prescrite et contrôlée par votre médecin généraliste. C’est le médecin généraliste qui connaît votre santé physique générale. C’est donc de concert avec lui que la pharmacothérapie peut prendre place. Si vous n’avez pas de médecin généraliste, présentez-vous en clinique sans rendez-vous avec votre rapport de neuropsychologie.

 

Enfants, adolescents et jeunes étudiants 1760 $ et plus – dépendamment du temps requis

  • Entretien clinique. 1 à 2 heures Arrivez tôt pour remplir les formulaires de consentement et préparez-vous à remplir des questionnaires après notre première rencontre – j’essaie de vous connaître le mieux possible et le plus rapidement possible.
  • Évaluation neuropsychologique. 4-7 heures. La durée de l’évaluation peut être difficile à prévoir. Certains travaillent plus vite que d’autres. Certains ont besoin d’une évaluation plus détaillée que d’autres. Dans la plupart des cas pédiatriques, une évaluation globale est très importante pour identifier précisément ce qui se passe. Pour les enfants et les jeunes adultes qui étudient encore, une évaluation intellectuelle complète est essentielle, en plus des tests d’attention, de mémoire, de langage, de raisonnement, etc. But = essayer de comprendre comment vous traitez l’information. De plus, le fonctionnement scolaire doit être évalué. Il est donc utile d’apporter une copie des bulletins avec vous. Il est aussi fréquent que j’envoie des questionnaires à l’enseignant. Finalement, il est important d’évaluer le fonctionnement de la personne dans de nombreux domaines (maison, école, travail, loisirs, etc.).
  • Corriger les tests neuropsychologiques et les questionnaires. Je regarde tous les questionnaires, tous les tests, tous les symptômes que vous avez rapportés et j’essaie de trouver des patterns, des explications et des solutions. Ensuite, je prépare un rapport avec tous les résultats et recommandations pour la maison et pour l’école. Cela prend 4 heures pour un rapport complet, mais il arrive que les cas complexes prennent plus de temps.
  • Session de feedback. 1 heure. Je vous donne le diagnostic et quelques recommandations. NOTE: Je recommande au moins une séance de suivi, un mois après le diagnostic. Pour voir l’intégration à la maison et à l’école. Il est parfois difficile de mettre en place les changements: les parents et les élèves ont parfois encore besoin d’aide après le diagnostic. Rome ne s’est pas construite en un jour J
  • Si jugé nécessaire, la pharmacothérapie peut être recommandée. La pharmacothérapie doit être prescrite et contrôlée par votre médecin généraliste. C’est le médecin généraliste qui connaît la santé physique générale de votre enfant. Prenez rendez-vous avec lui et apportez une copie du rapport neuropsychologique avec vous.

 

 

Adultes de plus de 55 ans (1440 $ – pour l’évaluation complète avec rapport détaillé)

  • Entretien clinique. 2 heures. Arrivez tôt pour remplir les formulaires de consentement et préparez-vous à remplir des questionnaires après notre réunion – j’essaie de vous connaître le mieux possible et le plus rapidement possible.
  • Évaluation neuropsychologique. 4 heures. Tests d’attention, mémoire visuelle et verbale, praxis, langage, raisonnement, etc.
  • Correction des tests et des questionnaires. Interprétation des résultats. Rédaction. 1 heure à 4 heures. Je regarde tous les questionnaires, tests et symptômes rapportés et j’essaie de trouver des liens, des explications et des solutions. Ensuite, je prépare un résumé, un rapport complet, ou une lettre pour votre médecin (pour pharmacothérapie) – selon vos besoins.
  • Session de feedback. 1 heure. Je vous donne le diagnostic et quelques recommandations.
  • REMARQUE: Les discussions sur le diagnostic peuvent durer plus d’une heure. Il est souvent très bénéfique pour le patient de prendre le temps d’intégrer toutes ces informations. Si nécessaire, certains médicaments peuvent être prescrits et contrôlés par votre médecin généraliste. Envoyez à votre médecin généraliste ou spécialiste une copie de votre rapport. Il suivra avec le traitement pharmaceutique approprié. Il est celui qui connaît le mieux votre santé physique.

 

Vous ne savez pas si vous voulez / avez besoin d’une évaluation neuropsychologique?

Cédulez une consultation initiale en personne (2 hrs)

Il est possible qu’une évaluation neuropsychologique ne soit pas justifiée. Dans le doute, une première consultation en personne est suggérée. Cette première consultation est un rendez-vous de deux heures (320 $) au cours duquel le Dr Gagnon mènera une entrevue approfondie et un dépistage cognitif de base, au besoin. Sur la base de cette évaluation initiale, une évaluation neuropsychologique sera recommandée ou non (voir détails ci-dessus). Vous pourrez également recevoir des suggestions et des recommandations, en fonction des résultats et des impressions cliniques préliminaires.

 

Services dans les deux langues officielles

Services disponibles dans les deux langues officielles : le Français et l’Anglais.

Évaluation en français ou en anglais?

Il est possible d’obtenir une évaluation neuropsychologique ou académique en français ou en anglais. Pour les enfants en immersion en seconde langue, l’évaluation doit être réalisée dans les 2 langues (langue maternelle et langue d’immersion).

Pour les adultes et les clients plus âgés, il est essentiel de compléter l’évaluation dans leur première langue. Le devoir du neuropsychologue de compléter, dans les mesures du possible, à la langue ou à la langue natale du client. Le neuropsychologue doit compléter son évaluation de manière à respecter les préférences et la compétence langagières de son client. (Norme éthique 9.02)

Rationnel: Une évaluation neuropsychologique complète comprend une évaluation complète des capacités verbales et non verbales du langage. Par conséquent, le clinicien est capable d’évaluer, la récupération sémantique, la fluidité verbale, la compréhension verbale, le décodage non-verbal, etc. Conséquemment, la capacité d’évaluer ces domaines est directement liée au degré de confort du clinicien avec cette langue X l’expertise en évaluation neuropsychologique.

Sur ce sujet, voir aussi

  • Brickman et Cabo (2006)
  • Artiola, Fortuny et Mullaney (1998)

Evaluation Neuropsychologique

La neuropsychologie est une science qui étudie la relation entre le cerveau et le comportement humain. Elle s’intéresse à la fois au fonctionnement normal et anormal du cerveau.
La neuropsychologie est aussi une discipline clinique qui vise à appliquer les connaissances cliniques et scientifiques de la psychologie et des neurosciences dans le but de venir en aide aux personnes qui ont un trouble neurologique développemental, acquis ou dégénératif. Cette aide peut prendre la forme d’une évaluation, d’un suivi ou de réadaptation.
Les neuropsychologue font l’évaluation des fonctions cognitives. Les fonctions cognitives sont les capacités de notre cerveau qui nous permettent notamment de communiquer, de percevoir notre environnement, de se concentrer, de se souvenir d’un événement ou d’accumuler des connaissances.
Formation pour l’évaluation des troubles neuropsychologiques maintenant exigée est une formation de niveau doctorale.
Une formation théorique et pratique permettant d’acquérir une compréhension des éléments suivants :
– Les modèles, les théories et les principes en neuropsychologie;
– Le développement et le fonctionnement du cerveau normal;
– La neuroanatomie fonctionnelle;
– Les diverses dysfonctions neuroanatomiques, neuropathologiques, neurochimiques et athophysiologiques y compris les symptômes, l’évolution, l’évaluation, le traitement et l’intervention;
– Les troubles de l’attention, du langage et de la mémoire, les gnosies, les praxies, les fonctions exécutives et les divers processus émotionnels, sensoriels ou moteurs volontaires et involontaires;
– Les méthodes et techniques d’évaluation, notamment en psychométrie.
Le corpus de connaissances théoriques ainsi que la période d’apprentissage par stage ou internat doivent permettre au psychologue de développer un esprit critique et la maîtrise requise pour évaluer les troubles neuropsychologiques.
La pratique de le neuropsychologie clinique est une science relativement nouvelle et complexe. Les neuropsychologie vont parfois aussi poursuivre des formation de niveau de niveau post-doctorales et sont tennis de rester à jour en suivant de la formations professionnelle continue.
L’ordre des psychologues doit évaluer les dossiers des candidats et émettre des permis de pratique spécifiques à la pratique de la neuropsychologie clinique.
Références.
  1. Ordre des psychologues du Québec (OPQ)
  2. Associations des neuropsychologie du Québec (AQNP)

Do You Wonder About ADHD?

These symptoms look just like you? Just like your loved one? Teachers says your child might have ADHD?

Great news : here is an opening for growth so don’t be lazy: hasty conclusions are too easy. Many neuropsychological disorders will look like ADHD, in child and in adults. Many psychological disorders will look like ADHD, in child and in adults. Even challenges with relationships can make you wonder about ADHD. Understandably. Because there are a xillion reasons why one can exert a certain set of “symptoms”. Is it dyslexia, intellectual giftedness, memory impairment, depression, adjustment disorder, non verbal syndrome, asperger, visual agnosia, a visual spatial learning style, or ADD / ADHD…how will you know?

Some authors will say “ADHD does not exist”, like this New York Times article from 2014 from Dr Saul. Others will be more cautious and report an “over-diagnosis of ADHD in adults” …

Both positions highlight that “ADHD” can actually be many other things! This diagnosis should be one of exclusion: a professional has to rule out all other possible causes for inattention, impulsivity or disorganization, before jumping to conclusions. For a valid diagnosis, all other probable causes should be assessed and ruled out. This means assessing attention, intellect, language, memory, mood and so forth. Without proceeding to careful evaluation, we might over-diagnose ADHD – like we currently do.

So now what do I do?

Ask a neuropsychologist. Take the time to do this process of discovering yourself / your child. Take the time to evaluate all the options and see what really makes you think you/your child have ADHD? In short, what’s bugging you? Is it interfering with your functioning? How? Be ready to ask yourself questions and keep an open mind for the answers.

Ask your Family Doctor for a reference.

You have 2 options: public or private.

Find one in the public system? Nowadays, there are very little neuropsychologist in the public system. Most will only work with complex cases and do not accept reference from the general population. Try your luck and ask your doctor. But also be ready for option 2.
Go private? Just like going to the dentists: it can get a bit expensive, but its worth it. Services are covered by most insurance package (under “psychologist”).

Here is how to find a neuropsychologist, the only professionals who can asses and diagnose neuropsychological disorders (as per law – see Bill 21)

You can find the right professional here, based on your language, reason for consulting and postal code (so convenient!) Trouver de l’aide – Ordre des Psychologues du Québec

One last thought: ADHD is hardly diagnosed in a 15-45 min consultation. Its an exclusion diagnosis. We have to look at other options or else we might miss the point and never really address the problem with the right interventions.